Château de Malleret Blanc

A.O.C. Bordeaux Blanc

75 cl

« A very pure, rich, expressive nose, full of fruit as the wines of this vintage so often are, with peach, apricot stone and lychee. The palate shows plenty of sandy and pithy textural substance, with sweet orchard fruits, pear, peach and apricot with a mineraly vein and a note of fresh acidity as well. For the vintage, it has an appealing touch of zip, and plenty of charged energy in the finish. Well done. » Chris Kissack, The Wine Doctor

Read more

20.00 € TTC
the bottle 75 cl, i.e. the 6 bottles at 120.00 € TTC
-
+

Ref : BBL21B

in stock, Delivery 7 to 10 working days
Shipping monday to friday
100% Sauvignon
Notes
J. Sucling 92/100 – Y. Beck 90 – Y. Castaing, Anthocyanes 90 - Jane Anson 90 – Rod Smith, timatkin.com 90 – Jeb Dunnuck 90-92 – B. Burtschy, Toutlevin.com 89-90
Recommended service temperature : 12°
Article de presse Les Échos Judiciaires Girondins - 2022-07-15 - Château de Malleret, l'étonnant blanc du Médoc

Les Échos Judiciaires Girondins, 2022-07-15

Château de Malleret, l'étonnant blanc du Médoc

par Philippe Maurange, Directeur de l'agence Ozco Bordeaux

Avec des jeunes vignes de sauvignon plantées sur des graves günziennes, le blanc de Malleret 2020 révèle tout le potentiel de ce terroir.
Les notes florales, légèrement fumées, le caractère frais et gras qu'il exprime en bouche offre une sensation voluptueuse.
Article de presse Les Échos Week-end - 2022-04-01 - Vin : l'empreinte de Malleret

Les Échos Week-end, 2022-04-01

Vin : l'empreinte de Malleret

Paul Bordes et Aymar du Vivier ont rendu à Malleret son rang en haut-médoc en repartant de là où tout doit commencer : la terre. En conversion à la viticulture biologique, elle transmet sa belle énergie à un rouge racé et un blanc étonnant.

Ici, plus qu'ailleurs, l'on est fondé à penser que la viticulture, souvent, puisse ressembler à un parcours d'obstacles. La traître gelée du printemps en 2017 puis la féroce grêle d'été en 2018 : deux années de rang, au cours d'un passé récent, les éléments ont semé la désolation en cette vaste clairière de prairies, de vignes et d'oliviers que foulent ordinairement des étalons de grands prix avec toute l'élégance de l'aristocratie équine dont ils font si bien étalage.

Entourée d'arbres majestueux et séculaires, à l'essence rare, plantés par Armand-Joseph Ivoy, paysagiste du Second Empire, cette paisible percée de verdure est l'une des premières que le voyageur effleure en montant, depuis Bordeaux, sur sa route du Médoc. Un havre aux portes de la ville, un haras pour des montures de grande lignée qui viennent ici en balnéothérapie comme vont en thalassothérapie de dignes dames aux cheveux gris, un premier asile de vignes médocaines que fonda autrefois Pierre Eyquem de Montaigne, dont une parcelle porte encore le nom, sous forme de trace.
L'énergie de la terre
Plusieurs vies habitent au château de Malleret, toutes légataires d'une passion entretenue depuis bientôt deux siècles par une même famille, aussi discrète que fidèle, les Clossmann. A force de discrétion, cependant, la réputation du cru avait fini par tant décroître qu'il fallut pas moins, depuis dix ans, que l'énergie de Paul Bordes, venu en gérant du redressement, et l'enthousiasme d'Aymar du Vivier, l'artiste de la famille, pour redonner à Malleret son rang en haut-médoc.

S'appuyant sur l'expertise fine des consultants Stéphane Derenoncourt et Hannah Fiegenschuh, les deux hommes ont remis Malleret en selle en repartant de là où tout doit commencer : la terre. Cette terre de vignes qui n'est jamais si vivante que lorsqu'on la travaille, qu'on l'aère, qu'on la sème, qu'on la nourrit de matières organiques. Cette vaste terre, 60 hectares de vignes en conversion à la viticulture biologique.

A Malleret, Derenoncourt capte « beaucoup d'énergie ». Elle se transmet dorénavant aux vins. Aux rouges comme le 2020, enfin racé plus qu'élégant, avec ses beaux tanins poudrés. Mais aussi aux blancs étonnants, tel le 2020 encore, un 100 % sauvignon d'une grande délicatesse, avec sa fraîcheur assumée et sa longue empreinte en bouche. Laisser son empreinte, Malleret y parvient.
Article de presse Sud Ouest Le Mag - 2022-02-26 - Château de Malleret, AOC Bordeaux Blanc 2020

Sud Ouest Le Mag, 2022-02-26

Château de Malleret, AOC Bordeaux Blanc 2020

La pépite de Terre de Vins

[...] Le nez décline une palette de fruits blancs à point, soutenue par une fine note de pierre à fusil. Une touche toastée se révèle à l'aération et le fruit jaune prend le dessus. [...]

Secure payment

Need help?

+33 5 56 35 05 36
Monday to Friday
from 9am to 5pm
except holidays

Delivery & shipping costs
for France

10 € fee for 6 bottles,
€10 per magnum or double-magnum,
free from 12 bottles or 30 € of Grand Format